Cuba par Aishwarya

La petite vendeuse de collier Le CNED face au lagon

Bonne nouvelle !!!!!!!!!!!!!!

TrinidadNous avons trouvé LA plage paradisiaque. Ce n’est pas juste une  belle plage, non !Cette fois nous avons réussi à faire la total !C’est à dire :une guest-house sur la plage avec paillotte juste devant  (la paillotte appartient à la guest-house ),rencontre avec des personnes plus que adorable ,plus que généreux  et une vie d’une simplicité et d’une tranquillité incomparable .Au début nous sommes allée a playaHeradoura pour la plage (et pour se fondre dans la vie Cubaine ) Mais nousavons fait des rencontres inoubliables et inattendues !!!La rencontre avec un des pécheur locaux Orlay.Patrick et Simon curieux de voir comment il pèche demanda à Orlay ci le lendemain il pouvait aller à la pêche avec lui ,  « à demain 9h »(en espagnol)       9h :Simon et Patrick prêts à partir et Orlay toujours pas là

 

Orlaye11h :Orlay arrive et dit c’est mieux d’aller pêcher à 14h

15h :les vents sont trop forts en plus je me sens pas bien ilfaut mieux aller demain.

Pendant que Orlay parlait, Patrick admirait  son magnifique collier en corail

« C’est mon cousin qui les fait demain je vous en apporte »

8.55h :Olayprêts à partir plonger  avec un petite boite et nous tendit chacun un corail « regalo » mais au final nous avons réussi à lui donner 10 cuc pour les 4 alors que normalement c’est 20 cuc pièce  prix touriste en plus de ça Simon et Patrick on put faire une magnifique balade accompagne d’Orlay.

la queue du requinIl est tellementgénéreux que le lendemain il nous a invité chez lui pour le diner, vu que nous voulions pas nous imposer nous avons dit non pour le diner mais oui pour un verre .Il nous a accueilli comme si nous étions de la famille, il nous a offert des colliers et des bracelets typique de Cuba et un gros coquillage qu’il étaitallé chercher à dix mètre sous l’eauen apnée. Nous nous plaignons que la France n’aie pas assez d’argent mais Orlay  qui n’a pas beaucoup d’argent étaitprêt à tout nous donner.

 

 

Samedi 24 janvier : Aujourd’hui,nous avons fait la grasse matinée (oui enfin!).Ça fait depuis que nous sommes a Cuba que Simon et moi n’avons pas fait la grasse matinée nous nous levons à 6h15 et travaillons ).Mais je ne plains pas car je ne travaille que 2h30 par jour 7jour\7 sans compter le sport car on marche ou fait du vélo tous les jours !!!!!!! Nous sommes allés dans les vallées de l’Ingenios là où les esclaves travaillaient autrefois dans les champs de canne à sucre. Nous sommes montés dans une tour pour contempler la vue. Autrefois, elle servait à surveiller les esclaves. Nous  sommes allés grâce à une moto tricycle datant de 1963 : c’est une moto avec une calèche derrière ; on ne voyage plus qu’en vintage. Sur la route, nous avons mangé des « big mamas » noix de coco : les plus grosses que nous ayons vues à Cuba. Devinez qui nous a conduit?C’est le président du CDR du quartier!!!!!!!!!! c’est lui qui est chargé de surveiller son quartier et de maintenir « l’ordre ».

DSCF7440TOUTE LES INFOS SUR TRINIDAD :

 

Pour une casa en plein centre de Trinidade:spacieuse , propre , balcon , 2 lits doubles , ventilateur (très important) table(pour que les enfant bosse le CNED)… nous avons trouvée la casa idéale au croisement de la rue PiroGuinart et la rue Indépendencia

25 à 30 cuc la nuit                        3 à 4 cuc petit dej :pain, confiture, œufs, fruit

                                                                                                                        beurre ( oui , enfin!!)

 

Pour un snac ou un rafraîchissement une petite buvette dans la même rue que la casa précédente ( a quelque mètre ) on y trouve de l’eau

prix très raisonnable mais petite parts                                    6h à 18h

 

 

 

Une petite pensée des tropiques

ici il fait très beau ,les temps de pluie sont  plus sont souvent entre 2 heures et  4 heures de l’après-midi mais il crachine ce n est pas la pluie de NORMANDIE . Les plages sont paradisiaques: palmier , sable blanc , eau turquoise.Vuequ il nous manque quelques petits trucs comme le beurre,le chocolat «milka»  … nous avons trouvé des truc pour les remplacer comme au petit déjeuner: pain tartiner avec pâte de goyave délicieux , au déjeuner: Sandwich remplie de pâte de goyave aussi délicieuse, au goûter: petite banane ou noix de coco en très grande quantité le diner est plus souvent varié aujourd’hui avant d aller à la plage nous avons acheté des petites bananes en partant nous sommes passés devant un terrain de «base-ball» avec 11 enfants d’environ 8 ans. Nous nous sommes approchés pour leur donner des bananes en nous voyant ils se sont mis en file indienne sans faire de bruit (je parie que les dames de ma cantine seraient ravies si tous les élèves du collège étaient aussi disciplinés!). Nous avons parlé avec le neveu du propriétaire de la « guest house » qui a 14 ans , qu’il n’a que 2 semaines de vacances pendant l’année et 2 mois l’été. Il travaille 5 jours par semaine et commence à 7h30 et termine à 16h30. Il a une pause d’1h30 le midi. Il a commencé à plonger avec des bouteilles à l’age de 5 ans et plonge jusqu’à 23m (son oncle est moniteur de plongée).   Notre moyen de transport « préféré » est le camion !! pas n’importe quel camion : un camion frigorifique, pas frigorifié, à moitié délabré. C’est à dire, nous avions demandé un taxi mais à notre grande surprise ; un camion frigorifique est arrivé. Comme il n’y avait pas assez de places à l’avant ; les 2 enfants, ont dû se coller à l’arrière parmi les oignons , assis sur des caisses.

Mis à part le camion, le vélo est un autre moyen très pratique. Nous n’avons pu emporter les nôtres mais nous avons pu en louer pour une journée. Grâce à ces vélos, nous sommes allées à la playa  à 8km de notre guest house. Comme il  n’y a pas beaucoup de voiture ce n’est pas dangereux.

 

 

 

Premiers jours à la Havane

Aishwarya: ce que j’en pense:

 

Cuba, une ile à 130 km des États-Unis mais si différente. Ce pays ne ressemble à aucun autre. Dès l’arrivée, nous l’avons constasté par la douane. Il y avait 2 files dédiées pour les familles avec enfants. Il n’ y  a pas que des bons cotés à cette île : la pauvreté est son plus grand problème. Je l’ai remarquée le premier jour grâce à ses 2 raisons.

DSCF2614

  1. ils font la queue dans les magasins alors qu’ils sont vides
  2. un couple nous a abordés dans la rue pour nous faire visiter 2, 3 choses et avant qu’ils ne partent, à leur demande, nous leur avons donné un CUC, ils ont refusé, ce n’est pas parce qu’ils n’en voulaient pas mais c’est qu’ils en voulaient plus.

 

 

 

 

 

 

cubans_happy_kids2

D’un autre côté , ils ont toujours le sourire.

 C’est le proverbe auquel je pense quand je les vois : on peut mieux vivre avec peu mais entouré que être riche et seul.

Ce qui fait le charme de Cuba : 

Leur sourire vient aussi de la musique car partout, où nous allons, il y de la musique live.

Les voitures vintages

l’architecture

 

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

ASF2015 |
L'ISLANDE |
Perou travel |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Gite Rural Vacances
| L'aventure en famille
| Mougs